M2R Sociologie et anthropologie - Genre et changement social et politique : perspectives transnationales

-A +A
Spécialité Genre et changement social et politique : perspectives transnationales

M2R Sociologie et anthropologie - Genre et changement social et politique : perspectives transnationales

Domaine ministériel >
Sciences Humaines et Sociales
Composante de rattachement >
UFR INSTITUT HUMANITES SCIENCES ET SOCIETES
Niveau d'étude visé >
BAC+ 5
ECTS >
60
VAE >
Oui
Formation à distance >
Non

Présentation

Tournée vers la recherche et pensée dans une perspective internationale, la spécialité vise à doter les étudiant-e-s de diverses origines universitaires, professionnelles et géographiques, de solides connaissances dans le domaine du genre, des études féministes et des perspectives transnationales.

Incluant les développements théoriques les plus récents dans le domaine du genre et des rapports sociaux de sexe, ses spécificités et ses points forts sont :

- un regard transnational, afin de préparer les étudiant-e-s à analyser la réalité mondialisée, à partir du local mais en continuité avec le global, et au-delà de l’Hexagone
- l’accent mis sur les perspectives post-coloniales et décoloniales, avec l’étude d’auteur-e-s du Nord mais aussi du Sud global, anglophones et hispanophones notamment
- la prise en compte de l’imbrication des rapports sociaux de sexe, race et classe (intersectionnalité) 
- une attention particulière accordée à l’épistémologie, à l’éthique de la recherche et aux problématiques soulevées par le caractère situé du point de vue des chercheur-e-s et des sujets d’étude
- une approche transnationale pluridisciplinaire (sociologie et anthropologie, mais aussi sociologie politique, histoire, géographie, économie, psychologie)

Cette formation est adossée au Centre d'Enseignement, de Documentation et de Recherche pour les Etudes Féministes - CEDREF.

 

Objectifs

La spécialité offre aux étudiant-e-s une formation systématique et approfondie dans le domaine du genre, dans une perspective pluridisciplinaire et transnationale, incluant aussi bien les avancées théoriques produites dans les pays du Sud, que du Nord.

Elle forme des personnes capables de poursuivre dans le domaine de la recherche (thèse) afin d’intégrer l'université ou des centres de recherche publics, privés ou internationaux (institutions internationales, administrations et ONGs), mais aussi d’entrer directement sur le marché du travail (recherche-action, formation, expertise).

Compétences visées

 

Expertise dans le domaine du genre (théories, pratiques, mouvements au Sud et au Nord) Culture générale en socio-histoire et relations internationales

Esprit synthétique, critique et capacité d’adaptation à un environnement complexe et changeant (capacité à apprendre à apprendre)

Capacités de synthèse et rédactionnelles, esprit d’initiative, responsabilité, aptitude au travail collectif

Enseignements

Contenu de la formation

  •  Le M2 permet l’approfondissement de la formation dans le domaine du genre, avec des enseignements sur les Perspectives post-coloniales, Genre et pouvoir au Moyen-Orient et au Maghreb, Epistémologies féministes transnationales, Pespectives pluridisciplinaire sur genre, Séminaire de recherche du CEDREF. Il offre également des ouvertures sur les milieux professionnels. Globalement, il est consacré à la rédaction du mémoire, en particulier le 2ème semestre, où les enseignements sont réduits.
  • On se rapportera aux annexes pour le détail de l’organisation du semestre.

Stage et Tutorat

Stage >
Possible
Durée du stage >
Variable (de 1 à 6 mois)

Aménagements particuliers

La spécialité est présentielle (pas de formation à distance ni de cours du soir)

Il est possible de rédiger le mémoire en anglais (pour les étudiant-e-s venu-e-s de l’étranger)

Admissions

Conditions d'admissions

Pour les étudiant-e-s issu-e-s de la spécialité en M1, l’accès en M2 est conditionné par l’obtention de la note plancher de 12/20

Pour les candidatures extérieures directes en M2, une moyenne de 14/20 est requise.

L’entrée en M2 est possible pour les salarié-e-s, sur dossier, au titre de la formation continue et dans le cadre de la VAE-VAP.

Le dossier de candidature comprend un projet de recherche précis (5 à 10 p avec bibliographie).

Français : niveau B2 requis, anglais fortement souhaité, autre langue appréciée

Pré-requis nécessaires

Connaissances solides dans le domaine du genre et/ou en sciences sociales

Culture générale et esprit critique. Compétences rédactionnelles. Capacités d'analyse.

Modalités de candidature

Vous souhaitez déposer une demande d’inscription à l’université Paris Diderot pour 2018-19.

> PDF icondef_portailmaster1819_20180322.pdf (336.19 Ko)

 

Afin de connaître les modalités d'inscription, renseignez votre profil sur chaque liste déroulante :

Votre candidature à l’inscription relève d’une procédure de Validation des études, expériences professionnelles ou acquis personnels (VAPP) ; vous devez par conséquent saisir simultanément à votre demande de candidature, un second dossier spécifique VAPP.

Le titre requis est le niveau du diplôme permettant un accès à une formation.
Exemples :

Pour une inscription en Licence 2 qui est une formation de niveau Bac + 2, le titre requis est un diplôme de niveau Bac + 1 (DEUG, 1ère année de DUT, de BTS,….)
Pour une inscription en Master 1 qui est une formation de niveau Bac + 4, le titre requis est un diplôme de niveau Bac + 3 (Licence, Licence professionnelle ….)

Liste des pays membres de l'espace économique européen (EEE) :

Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie, Chypre, Croatie, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Irlande, Islande, Italie, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Malte, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République tchèque, Roumanie, Royaume-Uni, Slovaquie, Slovénie, Suède

Liste des pays à procédure CEF :

Algérie, Argentine, Bénin, Brésil, Burkina Faso, Burundi, Cameroun, Chili, Chine, Colombie, Comores, Congo Brazzaville, Corée du Sud, Côte d'Ivoire, Djibouti, Egypte, Etats-Unis, Gabon, Guinée, Inde, Indonésie, Iran, Japon, Koweït, Liban, Madagascar, Mali, Maroc, Maurice, Mauritanie, Mexique, Pérou, République Démocratique du Congo, Russie, Sénégal, Syrie, Taiwan, Togo, Tunisie, Turquie, Vietnam

Validation des Acquis Professionnels et Personnels (VAPP)

Conditions pour accéder à une formation sans titre requis
La Validation des Acquis Professionnels et Personnels (VAPP) permet d'accéder à une formation pour laquelle vous n'avez pas le titre ou le diplôme requis, par la prise en compte de votre expérience professionnelle et personnelle.

dans le cas d’un candidat n’ayant pas le bac (ou diplôme équivalent), avoir interrompu ses études initiales depuis au moins 2 ans et être âgé de 20 ans au moins au 1er septembre 2014
dans le cas d’un candidat ayant le bac (ou diplôme équivalent), avoir interrompu ses études initiales depuis 3 ans
dans le cas d’un candidat en échec au niveau de la formation souhaitée, avoir interrompu ses études initiales depuis 3 ans

Code de l’éducation - Articles D.613-38 à D.613-50

Page Internet
Contact : scdfc@univ-paris-diderot.fr

Sans le bac, votre candidature dans cette formation pourrait relever d’une procédure de Validation des études, expériences professionnelles ou acquis personnels (VAPP) mais il faut dans ce cas être âgé de plus de 20 ans et avoir interrompu vos études depuis deux ans au moins. Nous vous invitons par conséquent à renouveler votre demande ultérieurement.

Titulaire du bac, votre candidature dans cette formation pourrait relever d’une procédure de Validation des études, expériences professionnelles ou acquis personnels (VAPP) mais il faut dans ce cas avoir interrompu vos études depuis trois ans au moins. Nous vous invitons par conséquent à renouveler votre demande ultérieurement.

Vous souhaitez suivre des enseignements sous le statut d'auditeur/auditeur libre au second semestre, cliquez ici.

7 + 6 =

Contacts

Responsable(s) de la formation

Jules Falquet
0157276681