-A +A
Master Langues, littératures, civilisations étrangères et régionales

Spécialité Etudes chinoises

Domaine ministériel >
Arts, Lettres, Langues
Composante de rattachement >
UFR LANGUES ET CIVILISATIONS DE L'ASIE ORIENTALE
Lieu de formation >
Université Denis Diderot
Niveau d'étude visé >
BAC+ 5
Durée de la formation >
2 ans
ECTS >
120
Organisation des enseignements >
Formation initiale
VAE >
Non
Formation à distance >
Non

Présentation

 

Le Master Études chinoises réunit une équipe pédagogique pluridisciplinaire au plus haut niveau dans ce domaine, composée de plus de 30 enseignants-chercheurs de l’Université Paris Diderot et de l’Institut des Langues et Civilisations Orientales (INALCO). Organisée en 4 semestres, cette spécialité de Master propose une formation d’excellence en associant des enseignements de langue, des enseignements méthodologiques et une large palette de séminaires de spécialité (29 séminaires proposés sur 2 ans dans le domaine des lettres, de l’histoire, des arts, des sciences sociales et de la linguistique). Elle a pour vocation de former des spécialistes de haut niveau : des chercheurs, des experts, des acteurs de la vie professionnelle, disposant d’une solide connaissance de la langue et de la civilisation chinoises.

Cette formation s’adresse à des étudiants détenteurs d’une licence en études chinoises (LLCER ou LEA) et ayant déjà une bonne connaissance de la langue (niveau 3 ou 4 du HSK). Les étudiants sinophones y trouveront d’autre part l’occasion de se former aux méthodes de recherche et d’analyse les plus innovantes dans le domaine de la sinologie et des sciences sociales. Elle propose une formation disciplinaire de pointe se déclinant selon trois parcours : 

  • Littérature, Philosophie et Arts
  • Histoire, Sociétés et Territoires
  • Linguistique et Didactique

L’étudiant pourra bénéficier de séjours de longue durée dans une université chinoise ou taïwanaise partenaire (plus de 10 conventions actives), lui permettant d’acquérir une solide expérience de terrain. 

Selon son projet personnel, il pourra s’orienter en deuxième année vers une filière « recherche » ou une filière « professionnalisante » et valider son année en déposant un mémoire d’une centaine de pages, ou en effectuant un stage d'au moins trois mois. Dans les deux cas, il acquerra de solides capacités dans les domaines de :

  • la recherche documentaire (ressources papier et numériques) grâce à la proximité de trois bibliothèques spécialisées (BULAC, Bibliothèque LCAO, Bibliothèque des Grands Moulins)
  • la lecture d’articles de presse, de textes académiques et littéraires (en chinois, français et anglais)
  • la traduction du chinois vers le français et du français vers le chinois
  • l’expression écrite et orale en chinois

Cette formation permettra en outre à l’étudiant de se doter d’un haut niveau de qualification dans le domaine disciplinaire choisi, de connaissances approfondies sur un aspect de la civilisation ou de la société chinoises, et de s’intégrer dans les équipes de recherche de trois grands laboratoires : le Centre de Recherche en Civilisations de l’Asie Orientale CRCAO (Université Paris Diderot, CNRS, Collège de France, EPHE), le Centre d’études en sciences sociales sur les mondes africains, américains et asiatiques CESSMA et  l’unité ASIEs (INALCO).

Outre cette formation notre UFR propose un parcours chinois dans le master MEEF (Master Métiers de l’Enseignement, l’Education et la Formation) de l’ESPE de Paris. En partenariat avec l’université de Paris 7 et l’Inalco, il est organisé en deux années, dénommées M1 (première année) et M2 (deuxième année). Il combine des enseignements communs avec le Master « Recherche » et des enseignements spécifiques doublés de stages effectués la première et la seconde année de Master et prépare aux concours du CAPES et du CAFEP.

 

Compétences visées

 Le Master Études chinoises vise l’acquisition de compétences à la fois linguistiques et disciplinaires. Au terme d’un cursus en deux ans, les étudiants diplômés parviennent à un haut niveau de maîtrise d’une langue orientale et disposent de capacités critiques en sciences humaines et sociales.

 L’organisation en trois parcours disciplinaires met la formation offerte au niveau des conditions dans lesquelles la recherche est conduite et prend acte de ce que sont aujourd’hui les études sur l’Asie : chaque chercheur pratique une discipline scientifique appliquée à une aire linguistique et culturelle particulière. Cette structure identifie clairement les passages possibles et encourage la mobilité des étudiants entre LCAO et les autres départements de l’université : UFR de Linguistique (parcours de linguistique théorique et descriptive, parcours de didactique du FLE), UFR d’Études anglophones (parcours linguistique anglaise/linguistique chinoise ou vietnamienne ou japonaise ou coréenne), UFR Géographie-histoire-Sciences de la société (GHSS), Sciences Sociales et Lettres-Arts et Cinéma (LAC).

Enseignements

Contenu de la formation

 Le niveau M1 se compose d'un volume important de langue chinoise (18 ECTS et 144 heures). Ce perfectionnement linguistique s’articule avec une formation méthodologique qui a deux composantes : un séminaire de méthode disciplinaire commun aux quatre spécialités de l’UFR à choisir parmi les trois parcours –Lettres, philosophie et arts ; Linguistiques et didactique ; Histoire, sociétés et territoires. Sont proposés au choix quatre séminaires sur l'ensemble du M1 (3 au premier semestre et 1 au second). Les séminaires sont dispensés à LCAO et à l’Inalco, dans les autres UFR de Paris Diderot (Linguistique : www.linguist.univ-paris-diderot.fr ; GHES ; Lettres, arts et cinéma, etc) ou dans les établissements partenaires. Le directeur de recherche de l’étudiant veille à la cohérence disciplinaire des séminaires choisis et à leur adéquation avec le projet de recherche.

Les séminaires offerts par chaque spécialité sont le cas échéant ouverts aux étudiants venant d'autres composantes. En outre, l’étudiant suit un module libre. Sur les quatre séminaires de M1, 2 au maximum sont pris à l’extérieur de la section de chinois de LCAO ou de l’Inalco. Le niveau M1 se conclut par la présentation d'un dossier préparatoire à la rédaction du mémoire en M2. Le cours de méthodologie générale du premier semestre est destiné à fournir à l'étudiant les outils nécessaires à la rédaction de ce premier travail de recherche et une première base pour le mémoire de M2, le cas échéant. Le dossier de M1 devra comporter 30 pages minimum (de 1 500 signes par page, soit un total de 45 000 signes), sans compter les traductions (10 pages, soit 15 000 signes), la bibliographie raisonnée et les annexes éventuelles, avec plusieurs formules souples en fonction du projet et du profil de l'étudiant, qui seront arrêtées par le directeur de recherche après examen du projet .Le dossier de M1 doit être remis en 3 exemplaires.

Au niveau M2, la formation linguistique se poursuit avec un enseignement de 48 heures au premier semestre (UE 1). En M2, l’accent est mis sur la recherche, avec pour souci principal l'approfondissement par l'étudiant de son projet personnel. Les étudiants suivent un séminaire de méthode disciplinaire (UE 3) transversal et commun aux quatre spécialités. L'UE 1 est complétée par trois séminaires (UE 2 M2S3 et UE 2 au M2S4). Les séminaires sont dispensés à LCAO et à l’Inalco, dans les autres UFR de Paris Diderot (Linguistique : www.linguist.univ-paris-diderot.fr; GHES ; Lettres, arts et cinéma, etc) : ou dans les établissements partenaires (EPHE et EHESS). Le directeur de recherche de l’étudiant veille à la cohérence disciplinaire des séminaires choisis et à leur adéquation avec le projet de recherche. Sur les trois séminaires de M2, 1 au maximum est pris à l’extérieur de la section de chinois de LCAO et de l’Inalco. Les séminaires offerts par chaque spécialité sont le cas échéant ouverts aux étudiants venant d'autres composantes.

L’année de M2 est validée : 1) Par un mémoire : il comportera 100 à 150 pages (1500 signes chacune) et devra répondre aux exigences suivantes : l’étudiant devra montrer l’originalité et l’intérêt du sujet, en faisant le point sur les connaissances acquises (bibliographie raisonnée et critique) le concernant. Le mémoire de recherche s’appuie sur une documentation primaire dans la langue de spécialité. L’étudiant devra présenter de façon pertinente la documentation disponible (répertoire des sources de première main) en justifiant les critères de sélection, ainsi que la méthode et les moyens de travail auxquels il a eu recours. Le mémoire devra faire état des outils utilisés dans la conception et la construction de l’objet de la recherche à partir du champ épistémologique des études asiatiques. Il donnera lieu à un exposé dans le cadre de la journée masterale organisée au second semestre, ainsi qu'à une soutenance finale devant deux évaluateurs. Le mémoire doit être déposé en 3 exemplaires. 2) Par un stage d’un minimum de 3 mois réalisé en France, ou à l’étranger, de préférence dans un pays de langue chinoise.

Stage et Tutorat

Stage >
Possible

Mobilité internationale

Poursuite d'étude à l'étranger

L’Université Paris Diderot est liée par de nombreux accords d'échange avec de grandes universités européennes (ERASMUS) et des universités chinoises et taiwanaise, favorisant ainsi la mobilité de nos étudiants.

Admissions

Conditions d'admissions

En M1 :

Les étudiants titulaires d'une Licence dans la spécialité « chinois » peuvent accéder à ce Master. Une admission est également possible pour les étudiants titulaires d’autres Licences et ayant le niveau requis en langue, après examen du dossier de l’étudiant par la commission d’admission. L’entrée en Master 1 nécessite un niveau équivalent au HSK 5.

En M2 :

 Les inscriptions directes en Master 2 sont possibles pour les étudiants titulaires d’un Master 1 en Études chinoises (sous condition), ou sur équivalence, après examen du dossier par la commission d’admission.

Modalités de candidature

Vous souhaitez déposer une demande d’inscription à l’université Paris Diderot pour 2019-20.

Inscription annuelle :

Profils et statuts spécifiques :

Et après

Poursuite d'études

Cette spécialité de Master a pour vocation de former des chercheurs, des experts, des acteurs de la vie professionnelle, ayant une solide connaissance de la langue et de la culture chinoises. 
À l’issue du Master, une formation doctorale en études chinoises (3 ans) peut être suivie soit à l’Université Paris Diderot, soit à l’Inalco. Par ailleurs, les titulaires d’un M2 peuvent candidater au concours de l’agrégation externe de chinois.

Le Master ne prépare cependant pas exclusivement à des carrières dans la recherche et dans l’enseignement. Par le haut niveau de sa formation en langue et en civilisation chinoises, les titulaires de ce Master intéressent également la fonction publique territoriale et le monde des entreprises. Parmi ces débouchés, on relève :

• Les concours de cadre d’orient.

• Les emplois proposés par les entreprises chinoises ou les entreprises françaises en lien avec la Chine.

• l'Université Paris Diderot participe également au programme Phénix (www.operationphenix.fr).

Contacts

Responsable(s) de la formation

Stéphane Feuillas
Responsable de la spécialité
0157276420

Scolarité formation initiale

Stephanie Yabas
Gestionnaire Masters (toutes spécialités)
0157276408
UFR LCAO Bâtiment Grands Moulins-accès C-4ème étage Bureau 487 C
5, rue Thomas Mann
75205 Paris cedex 13