-A +A

Examens : les conseils anti stress du Pr Lejoyeux

Professeur de psychiatrie et d’addictologie à l’université Paris Diderot, Michel Lejoyeux vous donne quelques conseils pour bien appréhender les examens.

 

Comment peut-on maîtriser son stress lors des partiels ?
Il est inutile de vouloir maitriser son stress, car personne n’y arrive. Le stress est une réaction normale, ce n’est pas une pathologie mais une émotion. Je dirais même qu’un étudiant non stressé m’inquiète davantage. Surtout, il ne faut pas prendre des médicaments ou de l’alcool pour gommer ou atténuer son stress. Le meilleur anti stress est naturel, il consiste à pratiquer de l’activité physique.

Quel est l’apport du sport ?
L’activité physique, ne serait-ce que six minutes de marche rapide par jour, augmente le niveau de concentration et la croissance neuronale. Dans un ouvrage que j’ai intitulé les 4 saisons de la bonne humeur, je montre aussi que le sport rend de bonne humeur. Privilégions donc la marche et optons pour la pratique d’une activité plus intense deux à trois fois par semaine.

Les épreuves des partiels ou du concours de la PACES exigent une concentration de plusieurs heures, peut-on « travailler » sa concentration ?
Pour être concentré à des moments donnés, il est nécessaire d’être déconcentré à d’autres instants. Je préconise donc de mettre à distance son travail en profitant de moments d’amusement et de détente entre amis. Les étudiants peuvent s’accorder une soirée la semaine qui précède les examens à condition bien sûr de ne pas boire d’alcool. Je recommande également de prévoir des vrais moments de repos.

Quel est votre conseil en matière de sommeil ?
Nous savons que les étudiants matinaux ont de meilleurs résultats. Le matin reste une période de la journée où nous sommes plus « productifs ». Je conseille donc de ne pas se lever trop tard et de se coucher à une heure raisonnable en période de révision.

Faut-il surveiller son alimentation ?
Il convient de manger des repas équilibrés et de prévenir les carences vitanimiques. L’hiver est propice aux carences en vitamine D, les étudiants peuvent manger du poisson ou prendre une ampoule de vitamine D après avis de leur médecin.

Un dernier conseil ?
Il faut réveiller nos émotions positives, pour cela, je recommande d’écouter de la musique en pleine conscience. S’asseoir et ne faire que cela pendant un quart d’heure. Je propose plusieurs playlists dans mon livre qui nous amènent à une pleine détente.

 

Auteur du best-seller Tout déprimé est un bien portant qui s’ignore, Michel Lejoyeux nous livre un programme précis et pratique – de l’hiver à l’automne – pour faire le plein d’optimisme et d’énergie dans son dernier ouvrage Les 4 saisons de la bonne humeur paru aux éditions JC LATTES. > en savoir plus

Mots clés >