-A +A

Enseignement et recherche à l'UFR LCAO

Daniel Struve, professeur en études japonaises a pris ses fonctions de directeur de l'UFR Langues et Civilisations d'Asie Orientale, le 23 juin 2016. Découvrez ses projets en matière d'enseignement et de recherche.

 
"L’UFR LCAO est une composante de l'université relativement modeste par le nombre de ses enseignants-chercheurs (une trentaine), mais elle compte plus de 1 000 étudiants. Elle présente aussi une grande diversité avec ses quatre aires représentées : la Chine, la Corée, le Japon et le Vietnam, qui, pour faire partie du grand ensemble des pays influencés par la culture et l’écriture chinoises, n’en présentent pas moins des ensembles historiquement, culturellement, géographiquement très variés.

Notre objectif est de maintenir et de développer les traditions d’enseignement et de recherche en sciences humaines et sociales dans le domaine de l’Asie Orientale de notre UFR, tout en continuant à les adapter aux changements du paysage universitaire : renouvellement des méthodes d’enseignement de la langue, maintien et développement des programmes d’échange, resserrement des liens avec les autres centres de formation et de recherche sur l’Asie Orientale comme ceux de l’INALCO. Nous souhaitons aussi contribuer à resserrer la cohésion entre les quatre sections de notre composante dans le respect de leur spécificité, approfondir les liens avec d’autres UFR de sciences humaines et sociales de Paris Diderot et, enfin, apporter toute notre attention à la licence Langues étrangères appliquées (LEA) et à la spécialité de master Management culturel et communication trilingue (MCCT) parcours Europe et Asie (anglais-chinois et anglais-japonais), fruits de notre collaboration avec l’UFR Études Interculturelles de Langues Appliquées (EILA)."
Daniel Struve
 

Son parcours académique et ses domaines de recherche

  • Maître de conférences (1999) puis professeur (2016) d’études japonaises.
  • Responsable de la Section d’études japonaises de 2007 à 2010.
  • Directeur de l’UFR LCAO (2016)

Ancien élève de l’Ecole Normale Supérieur et agrégé de lettre classiques, il a enseigné la langue et la littérature françaises au Japon avant de s’orienter dans les études japonaises.
Après avoir soutenu en 1995 sa thèse de doctorat d’études de l’Extrême-Orient à l’Université Paris Diderot, il poursuit des recherches sur l’œuvre romanesque d’Ihara Saikaku (1642-1693), qui puise ses racines dans la tradition classique transmise au sein des écoles de poésie, mais aussi dans la culture populaire des cités marchandes marquée par le développement de l’imprimerie et de l’édition commerciale.
Il est l’auteur de la partie classique du «Que sais-je ?» Littérature japonaise.
 

> En savoir plus sur le Centre de recherche sur les civilisations de l'Asie orientale (CRCAO)
 

Mots clés >