Parole d'étudiant
-A +A

Destination l’UQAM avec Louise

Etudier à l’étranger est une chance à saisir. Le faire en toute sérénité nécessite une bonne dose de motivation et d’anticipation. Louise, étudiante en 3e année de Licence Economie, nous explique comment elle s’y est prise pour décrocher une mobilité d’études et partir à la découverte de Montréal :

« J’ai d’abord dû constituer et déposer un dossier au bureau des relations internationales, qui, une fois consolidé, l’a transmis à l’université du Quebec à Montréal dans laquelle je postulais. Mais attention il faut s’y prendre à l’avance. Le processus peut paraître fastidieux mais il ne faut pas se décourager ! » nous confie cette jeune étudiante. « L’équipe du BRI recommande de s’y prendre 1 an à l’avance et d’organiser son départ en amont afin d’éviter les difficultés de dernière minute.»

 

Une mobilité pour découvrir de nouvelles méthodes PEDAGOGIQUEs

Convaincue par le bénéfice d’une mobilité à l’international pour la poursuite de son parcours universitaire et professionnel, Louise a mis tous les atouts de son côté en choisissant une variété de cours : « J’ai pu suivre des cours de marketing, de commerce international, de ressources humaines et de comportements organisationnels. » Mais ce qui l’a le plus séduite, c’est l’approche pédagogique universitaire à Montréal : « Sur le plan académique, j’ai découvert de nouvelles méthodes d’apprentissage beaucoup plus axées sur l’oral et le travail d’équipe. » s’enthousiasme-t-elle.
 

Une mobilité synonyme d’épanouissement personnel

Louise a fait de cette expérience un atout pour son parcours universitaire (projet professionnel) mais aussi personnel : « C’était une sorte de challenge de partir un semestre dans un pays que je ne connaissais pas et si je n' ai jamais été timide, j’avais parfois du mal à aller vers les autres. Aujourd’hui, je pense être beaucoup plus ouverte grâce à ce voyage. Je suis devenue plus autonome, responsable et j’ai développé une certaine capacité d’adaptation. »

 

Une mobilité pour découvrir une nouvelle culture

Comme en témoigne notre étudiante en économie, si la mobilité permet d’étudier à l’étranger, elle offre aussi la possibilité de s'immerger dans une culture, un mode de vie et un nouveau pays : « Je suis partie en vue de découvrir de nouvelles méthodes pédagogiques mais aussi une nouvelle culture qui bien qu'occidentale est très différente de la nôtre. J’ai découvert une ville dynamique dans laquelle il fait bon vivre et j'ai rencontré des gens géniaux de différentes nationalités. Montréal propose de nombreuses activités tels que des festivals ou des films en plein air au cœur de paysages magnifiques. J’ai pu voyager au Québec, à Tadoussac ou Boston, visiter le Mont-Tremblant et plein d’autres lieux splendides. Ce voyage est sans doute, à ce jour, l’une des plus belles expériences de ma vie. »

Elle recommande donc vivement à tous les étudiants voyageurs et motivés de partir à l’étranger pour ses études !

 

Le conseil de Louise

Avant le départ, bien choisir ses cours. Sur place, ne pas être timide, aller vers les autres, aux soirées organisées par l’université, se rendre sur les forums destinés aux expatriés, bref tout faire pour se sociabiliser et se sentir comme chez soi. 

 

> Retrouvez, tout l'été, en Une du site de l'université Paris Diderot, le témoignage d'étudiants en mobilité internationale.

 

UFR Géographie, Histoire, Economie et Sociétés

L’UFR GHES s’inscrit dans le domaine des Lettres, sciences humaines et sociales (LSHS), en recherche et formation. Sa structure pluridisciplinaire, entre Géographie, Histoire et Economie et son insertion internationale assurent son originalité à l'...

Bureau des relations internationales

Le Bureau des relations internationales a pour mission principale de mettre en oeuvre la politique de l'établissement dans le domaine international. Il est l'interlocuteur aussi bien des étudiants que des enseignants souhaitant partir à l’étranger...

Faire un stage à l'étranger